Accueil Demande de simulation Rachat de crédit Pour les PROS Taux et tendances Pretaccord s'engage
 
Guide du crédit immobilier
> Le prêt PAS
> Le nouveau taux zéro
> Le prêt patronal
> Le Prêt épargne logement
> Prêt Compte épargne logement
> Le Prêt In Fine
> Prêt à Taux Variable
> Prêt pour professionnel
> Les assurances

Tout ce qu'il faut savoir sur le financement pour devenir propriétaire
calculatrice application Iphone
calcul de frais de notaire
restructuration d'emprunts prêt accord
En plus
> Quel prêt pour quel bien ?
> Le courtier Financier
> IOB
> Sites Bancaires
> L'offre de prêt "OPC"

Nos partenaires
> partenaires immobiliers

TAUX FIXES OU TAUX VARIABLES

La hausse constante des taux depuis  2006 et, plus récemment, la crise des subprimes aux Etats-Unis, repose le problème du choix du taux lors de la souscription d’un prêt immobilier.

Une crise des subprimes à la française ne semble pas à craindre pour plusieurs raisons :

  • les prêts à taux variables en France ne représentent qu’un tiers environ de l’ensemble ;


  • un grand nombre d’entre eux sont « capés »


  • l’ajustement résultant de la hausse de l’indice s’effectue essentiellement au niveau de la durée d’amortissement et non de la mensualité ;


  • les critères d’acceptation des crédits sont plus stricts.


Néanmoins, à la fin de l’année 2007, le Président SARKOZY a réuni les professionnels des secteurs de l’assurance et de la banque pour prendre la mesure de la situation, étudier des mesures de prévention, notamment par une meilleur information des candidats à l’emprunt, et mettre en place une procédure d’examen de la situation des emprunteurs à taux variables non capés qui éprouveraient des difficultés à rembourser leurs prêts.

Il n’y a donc pas lieu de diaboliser les prêts à taux variables qui ont connu un franc succès depuis la fin des années 80. Il faut faire son choix en pleine connaissance de cause des avantages et des inconvénients de chacune des deux formules.

LE TAUX REVISABLE

Le taux  révisable de base reste inférieur à celui d’un taux fixe
Il dégage donc une plus grande capacité d’endettement à revenu égal.
Il permet d’emprunter sur de longues, voire de très longue durée ( 40, voire 50 ans ).
Le taux variable permet de bénéficier des baisses d’indices ( du début des années 90 à fin 2005 )
Il peut généralement être remboursé par anticipation sans avoir à payer de pénalité.
Il peut être converti en un prêt à taux fixe « dans les termes du contrat » ou faire l’objet d’un rachat de crédit « hors contrat ».
Il peut être assorti de protection contre une hausse importante des indices : le cap (ou plafond).

LE TAUX FIXE

Le taux fixe représente une sécurité absolue : il est fixé pour toute la durée du prêt et ne variera pas quelque soit l’évolution de la conjoncture économique.
Il permet de gérer son budget en toute sérénité.
En contrepartie, il ne permet pas de bénéficier de la baisse des indices lorsqu’elle se produit ;
En cas de remboursement anticipé, l’emprunteur devra acquitter une pénalité.

Aucun expert financier n’est en mesure de prévoir l’évolution des indices à moyen et long terme ni si le solde entre les hausses et les baisses sera positif ou négatif sur la durée d’un prêt à taux révisable qui reste un choix spéculatif comportant une chance de gain en contrepartie de la prise d’un risque limité par la possibilité de remboursement anticipé ou de passage à taux fixe.

Pour prendre la bonne décision, il faut notamment prendre en compte sa situation, ses objectifs et l’évolution prévisible de ses revenus pour déterminer la part de risque que l’on peut raisonnablement prendre ou ne pas prendre. 



Actualité immobilières
> Actualité
> Tendances du marché
> Nouveau prêt taux zéro

Vos droits
> Petit Lexique Bancaire
> Nos differents prêts

Allégez vos impôts
> La maison à 100 000 €
> Loi Borloo Populaire
> Loi BESSON - BORLOO
> Loi Demessine ZRR
> Loi Paul
> Loi Malraux
> Loueur Meuble Professionnel
> Loueur meublé non professionnel
 
Conception/réalisation : www.quick-info-services.com - notice légale - nos liens - contact